sentir


sentir
Sentir. v. a. Recevoir quelque impression dans les sens. Il ne se dit guere que de l'odorat, de l'attouchement & du goust. Sentir le froid. sentir du froid. sentir le chaud. sentir du chaud. sentir des fleurs. dés que j'ay gousté de ce pasté, j'ay senti le sel, le poivre. j'ay senti de l'amertume. sentir du mal. sentir de la douleur au bras, à la teste. le feu se fait bien sentir. il se sent la teste pesante. il sent une pesanteur dans le bras. il ne sent plus son pied tant il est engourdy. il sent je ne sçay quoy qui le picque. il va neiger je le sens bien. ces chiens ont le nez bon, ils sentent de loin. ils sentent par où la beste a passé. quand les chevaux sentent l'avoine.
Sentir, Se dit plus particulierement de l'odorat. Sentir une rose. sentir une tubereuse. quand il sent des parfums, ils luy font mal. il est enrhumé, il ne sent rien.
Sentir, signifie fig. Avoir le coeur touché, l'ame émeuë de quelque chose. Il sent comme il doit le bien qu'on luy fait. il ne sent point les affronts. il ne sent point la perte qu'il a faite.
Sentir, signifie aussi, Exhaler, répandre une certaine odeur. Sentir bon. sentir mauvais. cela sent le bruslé. cela sent la fleur d'orange. sentir l'enfermé. sentir le relent. sentir la garenne, le sauvagin. cette femme sent le gousset.
Dans ce sens on dit à l'impersonnel. Il sent bon. il sent mauvais. il sent le bruslé dans cette chambre, pour dire, Il y a icy une bonne, une meschante odeur, une odeur de bruslé.
Sentir, estant mis absolument dans le mesme sens signifie, Sentir mauvais. Fy que cela sent! son haleine sent. les pieds luy sentent. cette viande commence à sentir.
Sentir, se dit aussi, Du goust, de la saveur d'une viande, d'une boisson. Cette soupe ne sent rien. cette eau sent la terre. cette carpe sent la bourbe. ce vin sent la framboise, sent le fust, sent le terroir. il sent un goust. ce cidre sent le pourry.
On dit prov. & fig. que La caque sent tousjours le hareng, En parlant de ceux qui par quelque action ou par quelque parole font voir qu'ils retiennent encore quelque chose de la bassesse de leur naissance ou des mauvaises impressions qu'ils ont receuës. Il estoit heretique, on l'a converti par interest, mais la caque sent tousjours le hareng.
On dit fig. & prov. qu'Un homme sent le fagot, pour dire, qu'Il est soupçonné de libertinage & d'heresie.
Sentir, signifie quelquefois, S'appercevoir, connoistre. Je sens bien qu'on me trompe. je sentois bien qu'on n'y alloit pas de bonne foy. je me sens trop foible pour cela. il sentoit bien qu'on ne le craignoit plus. on sent qu'il y a dans ces vers quelque chose de dur, de negligé &c.
On dit dans le mesme sens, Je le sentois venir de loin, pour dire, Je connus, je penetray où il en vouloit venir.
Il signifie aussi quelquefois, Esprouver. Il sentira, il luy fera sentir sa colere.
On dit prov. qu'Un homme sent de loin, pour dire, qu'Il descouvre, qu'il prevoit les choses de loin.
Sentir, signifie aussi fig. Avoir les qualitez, les manieres, l'air, l'apparence de, &c. Il sent l'enfant de bonne maison. il sent l'homme de qualité, son homme de qualité. cette action-là ne sent point l'honneste homme, son honneste homme. l'action de cet homme-là sent bien ce qu'il est, cela sent bien ce qu'il est. cette proposition sent l'heresie.
On dit dans le mesme sens, qu'Un garçon, qu'une fille sent son bien, pour dire, qu'Ils ont les manieres, l'un d'un garçon bien né, l'autre d'une fille bien eslevée.
On dit prov. qu'Un homme sent le sapin, pour dire, qu'Il a la mine de mourir bien-tost.
On dit aussi prov. qu'Un homme sent le terroir, pour dire, qu'Il a les defauts qu'on attribuë aux gens du pays d'où il est.
On dit aussi, qu'Une terre, qu'une maison sent la poudre à canon, pour dire, qu'Une terre, qu'une maison est sur une frontiere exposée aux maux de la guerre.
On dit, qu'Une action sent le gibet, la roüe, les coups de baston, pour dire, que Celuy qui l'a commise court risque d'estre pendu, roüé, bastonné.
On dit prov. qu'Un homme, qu'un valet sent le vieux batu, son vieux batu, pour dire, qu'Il est devenu insolent, parce qu'il n'a pas esté chastié depuis long-temps. Il est bas.
Se sentir. Connoistre, sentir en quel estat on est. Je me sens bien, je ne suis pas si malade, qu'on croit. il ne se sentit point mourir. il est si ravy, il a tant de joye, qu'il ne se sent pas. il ne se sent pas de joye.
On dit dans ce sens, qu'Un homme se sent bien, pour dire, qu'Il connoist bien les qualitez qu'il a, qu'il sçait dequoy il est capable. Il se sentoit bien quand il a entrepris une affaire si difficile. il sent bien ses forces, il sent bien son coeur.
On dit, d'Une personne engourdie de froid, ou d'avoir esté long-temps dans une mesme situation, qu'Elle ne se sent pas. il est si engourdy qu'il ne se sent pas. il ne se sent pas de froid.
On dit, Se sentir de quelque chose, pour dire, Simplement, Sentir quelque chose. Depuis quand commence- t-il à se sentir de la goute? il ne se sent point des incommoditez de la vieillesse.
On dit, Se sentir de quelque mal, de quelque bien, pour dire, En avoir quelque reste. Il a eu la fievre quarte, il s'en sent encore. il fit une grande cheute, il s'en sentira tousjours. il a'fait une grande perte au jeu, il s'en sentira long-temps. ce pays se sent encore de la guerre. le pere estoit dans la faveur, les enfans s'en sentent encore. il se sent encore du Calvinisme. quoy qu'il y ait long-temps qu'il soit à Paris il se sent tousjours de la Province.
Il signifie aussi, Avoir part au bien ou au mal. S'il y a du bien ou du mal il s'en sentira. on a donné tant pour les domestiques, il faut le distribuer à tous, afin que chacun s'en sente.
On dit prov. On ne sçauroit si peu boire qu'on ne s'en sente, pour dire, que Pour peu qu'un homme boive plus qu'à l'ordinaire, il y paroist dans ses actions, dans ses discours.

Dictionnaire de l'Académie française . 1964.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sentir — [ sɑ̃tir ] v. tr. <conjug. : 16> • 1080; lat. sentire I ♦ 1 ♦ Avoir la sensation ou la perception de (un objet, un fait, une qualité). ⇒ percevoir. REM. Ne s emploie pas pour les sensations auditives. « Pour sentir sur leurs paumes la… …   Encyclopédie Universelle

  • sentir — Sentir, Sentire. Sentir aucunement, Subsentire. Qu on ne peut sentir, Insensibilis. Facile à sentir, et qui sent facilement, Sensibilis, vel Sensilis. Je me sens bien souvent de cette maladie quand le temps se change, Admoneor saepe hoc morbo. B …   Thresor de la langue françoyse

  • sentir — verbo transitivo 1. Percibir (una persona) [una sensación] a través de los sentidos: Él sintió el roce de la seda en sus manos. 2. Percibir (una persona) …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • sentir — es el modelo de su conjugación. Infinitivo: Gerundio: Participio: sentir sintiendo sentido     Indicativo   presente imperfecto pretérito futuro condicional yo tú él, ella, Ud. nosotros vosotros ellos, ellas, Uds. siento sientes siente sentimos… …   Wordreference Spanish Conjugations Dictionary

  • sentir — v. tr. 1. Perceber por um dos sentidos; ter como sensação. 2. Perceber o que se passa em si; ter como sentimento. = EXPERIMENTAR 3. Ser sensível a; ser impressionado por. 4. Estar convencido ou persuadido de. = ACHAR, CONSIDERAR, JULGAR, PENSAR 5 …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • sentir — sentir(se) 1. ‘Experimentar [una sensación]’, ‘percibir [algo] por los sentidos, especialmente por el oído o el tacto’, ‘percibir(se) en un determinado estado o situación’ y ‘lamentar’. Verbo irregular: v. conjugación modelo (→ apéndice 1, n.º… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • sentir — se de ele sentiu se das palavras que lhe dirigiste. sentir que senti que me observavam …   Dicionario dos verbos portugueses

  • sentir — Percibir a través de un órgano de los sentidos. Diccionario Mosby Medicina, Enfermería y Ciencias de la Salud, Ediciones Hancourt, S.A. 1999 …   Diccionario médico

  • Sentir —   [arabisch], Hadjouj …   Universal-Lexikon

  • sentir — (san tir), je sens, tu sens, il sent, nous sentons, vous sentez, ils sentent ; je sentais ; je sentis ; je sentirai ; je sentirais ; sens, qu il sente, sentons, sentez ; que je sente, que nous sentions, que vous sentiez ; que je sentisse ;… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.